Critique : Patchwork

Parlons un peu de mon coup de cœur parmi les jeux conçus pour 2 joueurs que j'ai découvert en 2015 : Patchwork. 

Le but du jeu est d'avoir la meilleure courtepointe, c'est à dire d'avoir le plus de boutons à la fin de la partie tout en remplissant une courtepointe, représentée par un quadrillage 9X9, avec le plus de morceaux possible. Chaque morceau a un coût en boutons, un nombre indiquant le nombre de cases que le pion doit parcourir sur le plateau (qui représente le temps passé à coudre la pièce) et certains rapporteront même un revenu. La mécanique du jeu est très simple : on choisit une pièce de tissu, on l'installe sur notre courtepointe, on paie, on avance notre pion et on récupère, selon notre avancement sur le plateau, des boutons ou des morceaux supplémentaires qui permettront de combler les espaces vides. 

Le jeu est très beau visuellement et les parties sont relativement courtes. Je suis un joueur qui adore habituellement les jeux plus complexes et qui demandent beaucoup de stratégie et pourtant, ce petit chef-d'oeuvre m'a conquis. La thématique du jeu est originale et digne de son auteur. Seul petit bémol : après plusieurs parties, celles-ci peuvent sembler répétitives.

12620470_10153193679306216_2016346992_o.jpg