De quel type êtes-vous?

Dans le monde ludique, comme dans la vie en générale, on peut constater que certaines caractéristiques se regroupent souvent pour former des styles de personnalités ou des types de joueurs.  Sauriez-vous y reconnaître vos amis?

1. Le stratège

Ce joueur cherche toujours à trouver LA faille, celle qui lui permettra de vaincre ses adversaires par K.O. technique le plus tôt possible dans la partie.  Citation type : « Si la tendance se maintient, je gagne par 48 points dans 2 tours »

2. L’impatient

5 secondes d’attente, pour ce joueur, c’est IN-TER-MI-NABLE…  Des règles qui prennent plus de 45 secondes, c’est la mort.  Un joueur veut réfléchir à son coup?  Y’avait qu’à le faire avant de venir jouer! Citation type : « GROUILLE!! »

3. La tortue

La tortue prend TOUJOURS son temps, que ce soit dans ses actions de jeu aussi bien que dans sa compréhension des règles.  Il veut avoir compris absolument tous les tenants et aboutissants avant de commencer à envisager un coup, même si contrairement au stratège, il en aura oublié la moitié au tour suivant.  Citation type : « Euh… Attendez un peu…  Comment ça marche, déjà? »

4. Le glamour

Ce joueur s’intéresse encore plus aux vedettes du monde ludique qu’à leurs créations.  Il peut vous sortir des potins sur tous les éditeurs et la moitié des auteurs, sur tous les salons d’importance, etc.  Bref, il pourrait être chroniqueur dans une revue cheap, mais la section « Vedettes des jeux » de ces revues se concentre sur celles des jeux télévisés.  Citation type : « Savais-tu que Cathala et Bauza ont mangé des langoustines à l’ail hier au resto?  Ils sont TELLEMENT hot, tous les deux! » 

5. L’analyste

Contrairement au stratège, ce joueur ne cherche pas à vaincre son adversaire en trouvant une opportunité dans le jeu, mais en comprenant la façon de penser de ce dernier pour le battre sur le plan psychologique.  Citation type : « Je sais que tu vas jouer comme ça, alors je vais plutôt jouer comme ceci, même si normalement ce ne serait pas le meilleur coup pour moi. »

6. L’opposant

Il s’en fiche, lui, de gagner, l’important c’est de faire chier un adversaire donné toute la partie.  À deux, ça revient au même, mais en groupe plus grand, il est TOUJOURS en train de taper sur la même cible.  Pour lui, les jeux coopératifs sont pratiquement impossibles à considérer comme amusant.  Citation type : « Prends ça, mon écœurant!! »

7. Le bavard

Ce joueur parle, parle, parle.  Il doit prendre 15 minutes de discussion pour expliquer sa victoire, le double pour expliquer une défaite, détaillant chacune de ses craintes ou de ses petites victoires coup par coup.  Il ferait l’envie des commentateurs sportifs, pouvant tout comme eux parler pendant des heures et des heures d’une partie n’ayant durée qu’environ 1h30.  Citation type : « J’ai vraiment eu peur, sur ce coup, que tu fasses ça ou que l’autre fasse ça, mais considérant le coup d’avant, j’ai bien compris que… »

8. L’inexpressif

Ce joueur, même dans les moments les plus intenses d’une partie, ne possède qu’une seule réaction envisageable: n’en avoir aucune.  Impossible de dire s’il adore ou déteste le jeu, s’il s’est amusé ou bien s’il s’est emmerdé.  Le questionner sur ces sujets résultera la plupart du temps en réponse quasi inaudible, un faible oui ou un non de la tête.  Citation type : « … »

9. L’accro

Ce joueur recherche la nouveauté, toutes les nouveautés, tant que c’est nouveau.  Il surveille les sorties, attend impatiemment les parutions et se garoche pour les prendre à chaque semaine/mois.  Citation type : « Hey gang, j’ai un nouveau jeu! »

10. Le social

Son but est toujours de s’amuser entre amis.  Le jeu a toujours moins d’importance que la relation avec les autres joueurs.  Il parle de tout et de rien, fait des blagues, se soucie des règles que si elles favorisent le fun du groupe.  Un jeu en solitaire est pour lui une aberration.  Citation type : « Groupe, vous êtes vraiment fantastique, vous le savez? »

11. L’asocial

Les autres joueurs le dérangent.  Il les remplacerait volontiers par des ordinateurs s’il le pouvait.  À défaut, il se concentre sur le jeu et ses mécaniques pour accepter la présence des autres.  Citation type : « J’men sacre!  Ta yeule pis joue! »

12. Le créatif

Il se croit, malheureusement souvent à tort, plus intelligent que les créateurs du jeu et a un besoin maladif de modifier les règles.  Si certaines de ces idées sont intéressantes, la plupart rendent le jeu débalancé ou moins fluide.  Citation type : « On devrait jouer comme ça à la place… »

13. Le fan

Il connaît tout d’un auteur, possède l’ensemble de ces jeux et se comporte comme un enfant le matin de noël lorsque son idole sort une nouveauté.  Citation type : « Ouain, c’est bien, mais c’est pas un Rosenberg »

14. Le mécanicien

Le thème d’un jeu n’a aucune importance pour lui, tout ce qui compte c’est la mécanique et comment le jeu fonctionne.  Dans un jeu de ressources, il ne dira jamais « je prends du bois pour construire une maison » mais plutôt «j’utilise mon jeton pour obtenir cette tuile».  Citation type : « Ce jeu, c’est la mécanique de celui-là plus telle partie de celui-ci, sans ce bout de règle. »

15. Le pointilleux

Il connaît les règles par cœur, les étudie et y retourne pour les interpréter au pied de la lettre.  Citation type : « Non, tu ne peux pas faire ça, selon la page 12, 3e paragraphe, premier alinéa, même si cette action était suggérée à la page 23 et 24 »

16. Le tricheur

Pour ce joueur, les règles sont également très importantes, tant que c’est les autres qui les suivent.  Pour lui, c’est la victoire ou rien, quitte à voler la banque discrètement, à truquer la pige, à contourner ce qui doit être.  De plus, être tricheur ne signifie pas nécessairement être BON tricheur.  Citation type : « Quoi?  Tu m’accuses?  Franchement, si j’ai 3000$ de trop, ce n’est sûrement pas ma faute! »

17. Le mauvais perdant (bien sûr!)

Il ne peut PAS perdre.  Il aura toujours une raison pour expliquer sa défaite : les cartes ont été mal distribuées, un tel a été plus avantagé, il existe une faille dans les règles.  Bref, ce n'est pas de sa faute.  Un mauvais perdant plus extrême pourrait même devenir colérique, pleurer, ou encore quitter la pièce de façon précipitée.  Citation type : « C'est pas juste! »

 

Au bout du compte, qu’importe le type des joueurs qui vous entourent, l’important, c’est que vous puissiez vous amusez ensemble!